lundi 15 mai 2006

LE PHONOGRAPHE DU PETIT SAUVAGE - "LA BOULETTE" - CA BALANCE PAS MAL A PARIS

Eh oui, je l'assume pleinement, j'aime aussi le rap, j'aime IAM, Akhénaton, Shurik'n, Doc Gynéco et tout le Secteur Ä, j'aime Cypress Hill, Snoop Doggy Dogg, et Busta Rhymes.

Et j'aime bien Diam's, cette petite nana qui s'accroche dans le machisme ambient du rap français, cette artiste anti poupouffe qui fait vraiment du bien, au flow étonnament clair, et aux paroles non dénuées de bon sens.

Si vous doutez encore qu'on puisse trouver du texte et de la matière à réfléchir chez Diam's, voici ma pièce à conviction N° 1 : les paroles de "La Boulette"... Vraies, tendres, clairvoyantes, en fait. Je souhaite que ça fasse récfléchir un peu tout le monde, car il est important de faire passer des messages comme celui-ci auprès du plus grand nombre.



Alors ouais, j'me la raconte, ouais, ouais, je déconne
Nan, nan, c'est pas l'école qui m'a dicté mes codes
On m'a dit qu't'aimais le rap, voilà de la boulette
Sortez les briquets, il fait trop dark dans nos têtes

Alors ouais, j'me la raconte, ouais, ouais, je déconne
Nan, nan, c'est pas l'école qui m'a dicté mes codes
On m'a dit qu't'aimais le rap, voilà de la boulette
Sortez les briquets, sortez les briquets

Y a comme un goût de haine quand je marche dans ma ville
Y a comme un goût de gêne quand je parle de ma vie
Y a comme un goût d'aigreur chez les jeunes de l'an deux-mille
Y a comme un goût d'erreur quand je vois le taux de suicide
Me demande pas ce qui les pousse à casser des vitrines
J'suis pas la mairie, j'suis qu'une artiste en dev'nir moi
J'suis qu'une boulette
Me demande pas si j'ai le bac
J'ai que le rap mais je l'embarque
Je l'embrase, je le mate
Car je l'embrasse

Y a comme un goût d'attentat
Comme un goût de Bertrand Cantat,
Comme un goût d'anthrax pendant l'entracte
Y a comme un goût de fouleck-fouleck chez les mômes
Comme un goût de boulette-boulette sur les ondes

{Refrain:}Alors ouais, on déconne
Ouais, ouais, on étonne
Nan, nan, c'est pas l'école qui nous a dicté nos codes
Nan, nan, génération nan, nan {x2}

Y a comme un goût de viol quand je marche dans ma ville,
Y a comme un goût d'alcool dans les locaux de police,
Y a comme un goût de peur chez les meufs de l'an deux-mille,
Y a comme un goût de beuh dans l'oxygène qu'on respire,
Me demande pas ce qui les pousse à te casser les couilles
J'suis pas les secours, j'suis qu'une petite qui se débrouille moi
J'suis qu'une boulette
Me demande pas si j'aime la vie, moi j'aime la rime
Et j'emmerde Marine juste parce que ça fait zizir

Y a comme un goût de bad boy, comme un goût d'Al Capone
Comme un goût de hardcore (hardcore) dans les écoles
Y a comme un goût de fouleck-fouleck chez les mômes
Comme un goût de boulette-boulette sur les ondes

{au Refrain, x2}

Y a comme un goût d'église dans l'inceste et dans l'enfance
Y a comme un goût d'Afrique dans les caisses de la France
Y a comme un goût de démé-démago dans la bouche de Sarko
Comme un goût de mi-michto près des mercos
Y a comme un goût de coupe-coupe dans les chambres des jeunes
Y a comme un goût de boum-boum dans le coeur de mes soeursY
a comme un goût de j'suis soulée de tout ce qui se déroule
Y a comme un goût de fouleck, de boulette qui saute dans la foule

{au Refrain, x4}

1 commentaire:

Emily a dit…

Bon j'avoue, je suis pas très rap moi... et Diam's, je n'ai jamais été fan... mais bon, je m'incline quand même devant ce texte qui me laisse perplexe, tellement il dit les choses simplement ! Et franchement, je trouve ça très bien que l'on puisse voir la réalité telle qu'elle est et sans dorures par-dessus !!!
Bisous