lundi 7 novembre 2005

OEZTI, GUERRIER MORT - NE PAS DERANGER

Bien sûr, en France, la presse ne parle que des émeutes en banlieue.

La presse étrangère, elle, fait aussi ses gros titres sur une bien curieuse histoire...

En 1991, une expédition scientifique part dans les montagnes du Tyrol italien pour y faire une incoyable rencontre : un touriste allemand avait découvert dans un haut glacier du massif un homme, décédé des milliers d'années plus tôt, et parfaitement conservé dans la glace

Cet évènement scientifique majeur attira donc une poignée d'éminents chercheurs, qui se saisissèrent du corps momifié pour le descendre dans un laboratoire et l'examiner.

Tout n'aurait pu être que relativement banal dans cette histoire, mais elle a revêtu, au fil des années, une authentique teinte surnaturelle qui va sûrement interroger mêmes les plus pragmatiques.

Il s'avère que toutes les personnes étant liées à la découverte d'Oetzi, ce guerrier mort il y a 5.300 ans, sont décédées de façon plus ou moins innatendue, et ce, après l'exhumation du corps.

Helmut Simon, 67 ans, le touriste allemand qui a découvert la momie, est mort en 2004, lors d'une randonnée dans la même région.

L'archéologue Konrad Spindler, qui a le premier examiné la momie, est mort à 55 ans d'une sclérose en plaque, peu de temps après ses examens sur Oetzi.

Rainer Henn, le chef de la mission scientifique consacrée à Oetzi, est mort à 64 ans dans un accident de voiture alors qu'il allait donner une conférence sur la momie.

Le guide de montagne Kurt Fritz qui a emmené Rainer Henn auprès de la momie est mort peu de temps après l'expédition, emporté par une avalanche.

Rainer Hoelzl, le journaliste qui a filmé le retrait d'Oetzi de sa gangue de glace, est mort à 47 ans d'une tumeur au cerveau, apparue peu de temps après le tournage du documentaire.

La liste aurait pu s'arrêter là, et je n'aurais sans doute jamais éprouvé un intérêt pour cette affaire, et l'envie de vous la faire partager, si tout n'était pas ressorti dans la presse (et quand je dis "presse", je parle d'une sérieuse dépêche de l' AFP) il y a quelques jours, après un nouveau décès, qui réduit encore le champs des possibles d'un simple et macabre hasard à cette loi des séries.

L'archéologue Tom Loy, 63 ans, spécialiste en chimie moléculaire, a été découvert il y a deux semaines à son domicile de Brisbane, en Australie, alors qu'il mettait la dernière main à un livre consacré justement à "Oetzi", (info rapportée vendredi 28 octobre par le quotidien "The Australian").

Loy, était le directeur du laboratoire de sciences archéologiques de l'Université de Queensland, et reposait mort à son domicile depuis plusieurs jours lorsque son corps a été découvert.

Il souffrait d'une affection du sang depuis une douzaine d'années, qui avait été diagnostiquée peu après que son chemin croise celui de la momie congelée.

Dans son livre, il exprimait très clairement qu'il ne croyait pas à cette prétendue histoire de "malédiction", au sujet de ses 5 collaborateurs décédés avant lui.

Aujourd'hui, les morts autour d'Oetzi, le guerrier solitaire prisonnier des glaces tyroliennes, sont au nombre de six. Les raisons de ces décès sont toutes apparues après la découverte de la momie. Avant cet évènement, ces 6 personnes étaient en parfaite condition physique.

La théorie de la "malédiction" est née de la supposition qu'"Oetzi" serait extrêmement fâché d'avoir été dérangé dans son repos de 53 siècles.

On peut se poser deux questions, à la lumière de ce curieux fait divers:

- Le surnaturel a t-il sa place dans notre civilisation qui cherche à tout rationnaliser ?
- Le hasard et la fatalité peuvent-ils être les seuls maîtres d'oeuvre d'une sordide loi des séries ?




En tous cas, la destinée d'Oetzi va bien au delà de son existence "vivante"...

2 commentaires:

fierrot l'écrou a dit…

Il faut se laver les mains après avoir touché la momie...

emmameta a dit…

Et maintenant qu'on a tous vu les photos d'Oezti, on est tous maudits ? !!! ...
C'est pour ça que tu nous as conseillé de vite réaliser 37 choses au moins avant de mourir !
Merci , ah ben là super !!!