jeudi 3 mai 2007

MA POSITION POUR LE SECOND TOUR - APPEL A NE PAS VOTER

Dimanche, je vous appelle à ne pas aller voter.

Dimanche, je vous appelle à ne pas cautionner le manichéisme politique et médiatique qui a mis en place le duel Royal / Sarkozy.

Dimanche, profitez plutôt du printemps. Abstenez vous de voter. Faites la fête, l'amour, ou la sieste.

Car en effet, quelle est la pertinence du choix proposé aux français ?

Une socialiste rêche, sèche, petit pantin médiatique manipulé par les sempiternels oligarques du PS, les vieux éléphants, dont la seule crainte est que le système politique français (la fameuse alternance, la fameuse bipolarisation droite-gauche) s’effondre et que leurs acquis explosent ? Car les Fabius, Strauss Khan, Lang, Hollande, et consors, ne sont que de vieux filous costumés et obsédés par la seule préservation de leurs petits réseaux, de leurs accointances, de leurs influences, de leurs privilèges. Ségolène Royal, dont le discours automatique, monocorde et monotone porte bien à croire qu’elle n’est qu’un pantin tiré par toute la bande des vieux briscards, est-elle la solution pour la France ? Son idée d’ordre juste, ses propositions autoritaires, cachés sous une apparente docilité féminine, montrent bien à quel point elle est une main de fer cachée dans un gant de velours. Sa dernière lubie démago, balancée au stade Charléty en début de semaine, est de se réapproprier les valeurs de mai 68, ce qui est d’une pertinence rare quand on parle d’avenir en 2007. Elle va repêcher de vieilles idées bobos, de vieux idéaux hypocrites et mensongers, pour flatter dans le sens du poil toute cette nouvelle société boboïste, qui se la raconte ouverte et généreuse en faisant du vélo à l’Ile de Ré alors qu’il n’y a pas plus intolérante et égocentrique.

Les socialistes aujourd’hui, ce sont des gens de droite, mais avec l’hypocrisie en plus.

Il ne faut pas voter Royal. C’est un pantin au service de l’intelligentsia socialiste.

Et à droite, justement…

A droite, justement, il y a pire, bien pire, il y a un cauchemar qui s’appelle Nicolas Sarkozy. Un mélange de tout ce qui se fait de mieux dans la droite réactionnaire internationale.

Sarkozy, c’est les médias à sa botte, comme Berlusconi en Italie.
Sarkozy, c’est une politique pro-américaine et ultra-libérale comme Aznar en Espagne.
Sarkozy, c’est un système entier de réseaux de pressions et d’influences, d’autoritarisme primaire, de violence verbale, c'est la politique de la vendetta et de l'intimidation, comme Poutine.
Sarkozy, c’est un manque flagrant d’intelligence et de culture, c’est une incarnation de l’arrivisme politique et populiste, comme Bush.

Dans toute la campagne de Sarkozy, campagne commencée il y a plus de trois ans, on peut lire ses inquiétants travers : une soif de pouvoir et un égo démesuré, à la limite du culte de la personnalité (il ne parle que de lui, tout le temps), la plupart des grands groupes industriels et médiatiques dans sa poche, une multiplication des pressions et des menaces sur les appareils de presse indépendants, une violence permanente assortie d’un entretien soigné de la politique du conflit.


Cinq années de sarkozysme, ce sera cinq années de politique du conflit. Depuis des années cet homme n’a de cesse de diaboliser les uns, et de sanctifier les autres, de dresser telle communauté contre telle autre, telle corporation contre telle autre, telle catégorie sociale contre telle autre, telle génération contre telle autre… La ville contre la banlieue, ceux qui se lèvent contre ceux qui ne se lèvent pas (véridique !), la police contre les jeunes, etc. Son jeu favori est de souffler sur les braises de la Société et de faire partir de larges foyers d’incendie pour ainsi mieux intervenir comme homme providentiel, faire son Zorro, à grands coups de police et de manipulations médiatiques, jouer de sa force, et manipuler l’opinion publique pour… qu’elle soit toute dédiée à son culte, à son hégémonie, à sa bienfaisance. Et gare à ceux qui diront le contraire, ils seront court-circuités ! D’ailleurs, il l’a dit lui-même, texto : « c’est avec moi ou contre moi ». La politique du conflit…

Je suis persuadé que Sarkozy président, ce sera l’embrasement de la France. C’est un homme mauvais, aux idées dangereuses pour la Démocratie, un nabot impulsif, aigri, à l’égo surdimensionné, qui ne rêve que de pouvoir et qui fera tout pour, une fois conquis, le garder.

Sarkozy parle d’eugénisme, d’identité nationale, de république chrétienne (en parlant de la France !), de budget renforcé pour l’Armée, d’un renforcement conséquent des forces de l’ordre (et non des gardiens de la paix, ce qui, syntaxiquement, est très révélateur : il privilégiera toujours les bataillons de CRS à la Police Urbaine de Proximité), d’une libéralisation quasi sauvage de l’économie, et de tout un tas d’autres sujets qui me font vraiment froid dans le dos.

Il ne faut pas voter Sarkozy. C’est un homme dangereux pour la République et la Démocratie.

Dimanche, donc, il ne faut pas voter. Il faut refuser le choix qu’on nous propose. Il faut résister.

Ne pas voter, ou voter blanc, c’est dire que ni l’un ni l’autre ne nous conviennent. C’est refuser le système. C’est défendre les vraies valeurs de la République, de la Démocratie, c’est défendre le peuple. Refuser le choix imposé, c’est, en quelque sorte, se révolter. Etre libre.

Dimanche, il faut rester libres.

9 commentaires:

irene a dit…

non, non et non!!!! Je ne suis pas du tout d accord avec ton appel a l abstention! A la limite vote blanc. S abstenir ce n est pas montrer son engagement contre le systeme actuel, c est justement montrer ou laisser penser que le choix que l on a a faire est moins important que d aller se balader, que d exercer son droit de citoyen, de s engager, d exprimer sa voix. Tu peux voter et aller te ballader ensuite.
Tu t etais engage pour Bayrou. Comment peux tu abandonner maintenant? Le choix est impose. D une grande part par le vote des francais. Nous sommes tous responsables des dirigeants que nous avons. J ai vote Bayrou au 1er tour. Je n aime pas Royal mais je voterai quand elle pour elle pour contrer Bayrou. Relis ce que tu as ecrit. Tu reproches a Segolene d etre seche, d etre membre d un parti d elephants, etc etc. Soit, quoiqu elle qu elle s est relativement affranchi des elephants lors de sa campagne meme si elle les a accueillis en meme temps. Pour gagner pourquoi pas, je peux comprendre. Je l ai plutot trouve incisive,forte et capable de transmettre une emotion lors du debat d hier. Elle m a etonne, positivement. J e rappelle qu elle n etait pas mon choix premier mais contre Sarkozy elle le devient! Venons a ta critique sur Sarkosy. Ce que tu lui reproches et la je suis completement d accord c est le risque qu il represente pour la democratie, les droits de l homme. Et bcp d autres choses encore. Mais je ne vais pas debattre ici de son programme. Cette menace me semble bien plus importante que ce que peut representer Royal. Alors non, pour cette election chaque voix compte! Ce n est pas responsable de s abstenir. Si on ne veut pas que les medias francais soit completement controles par une personne, si on ne veut pas le retour a la censure, a l eugenisme, a un modele de societe base sur la bipolarisation gagnant/perdant, a un polissage de l histoire de France flirtant honteusement avec un nationalisme exacerbe,...,il faut voter et voter contre Sarkozy! Ca ne me fait pas plaisir de voter Royal tout comme ca ne m a pas fait plaisir a une bonne partie de francais de voter Chirac contre Le Pen. Le vote est necessaire et si tu ne veux pas voter Royal vote blanc mais vote!
Bises

Anonyme a dit…

bonjour tom

je ne connais pas Irène mais je partage son avis
VOTEZ non d'un chien
c'est un DROIT
y a des gens qui se sont battus pour que nos voix se fassent entendre
oui le choix n'est pas terrible ...

n'oubliez pas autre chose : les 10 et 17 juin auront lieu les législatives.
VOUS AUREZ le choix
VOUS POURREZ soutenir d'autres attitudes, d'autres volontés ... seuls les groupes politiques à l'assemblée peuvent avoir du poids sur tel ou tel autre gouvernement

Pour ma part, éta,nt candidate en plus ..., je voterai pour que des écolos entre à l'assemblée nationale

et vous ?

emeline

Marion a dit…

Je suis bien d'accord avec les deux commentatrices precedentes.
Ne pas voter, non!
Voter blanc, c'est autre chose.

Mais de toutes facons, montrer le regne de la democratie, c'est en accepter les regles du jeu. Si 57% des votants ont choisi l'un de ces deux candidats des le premier tour, il faut bien l'accepter!
Sinon quoi? On traite ces 57% d'incapables, d'incompetents? On va dans les rues et on redemande un election? Pour choisir qui?

Pour ma part je ne sais pas quoi faire, j'estime avoir le choix entre 3 votes. Je ne considere pas l'option de ne pas voter.

Anonyme a dit…

Bou, pas les méchants gens de droite ! Oh ben non, alors ! La guimauve et les bisounours, y'a que ça de vrai...
Bon, eh bien n'en déplaise à Irène, Thomas et aux autres, il y a aussi de gentilles personnes, altruistes, généreuses, travailleuses, souriantes et tolérantes, qui se déplaceront pour aller voter pour Nicolas Sarkozy dimanche, et qui se baladeront avant ou après, et j'en fais partie. Et pour ma part, je n'ai pas voté à contre coeur en 2002 au 2ème tour pour Jacques Chirac, parce que j'avais pris mes responsabilités, que j'étais allée voter au 1er tour, et pas pour Le Pen, parce que c'est un peu facile de toujours vouloir le beurre, l'argent du beurre, la crémière et le droit de vote accessoirement quand ça nous chante.
Par parenthèse, tu as fait un joli labsus (voire deux) dans ton message, Irène.
Bon week-end à tous, et au placard la pensée unique !

Anonyme a dit…

ne pas choisir c'est choisir

david a dit…

Bon, je comprends que tu ne souhaites pas aller voter, et je préfére encore cete option plutôt que de lire "je vais aller voter untel pour contrer l'autre", je trouve ca peu responsable dans le cas actuel (en 2002 c'était différent) (et j'ai aussi du mal à digérer quand je lis "voter comme moi !!").
Ensuite je pense qu'il est préférable d'aller voter blanc, bien que ce ne soit pas réellement pris en compte, si je me rappelle bien les votes blancs sont comptabilisés dans les abstentions, pourtant c'est aussi un choix, le choix de montrer que l'on aurait bien voulut voter mais qu'aucun candidat ne correspond à nos idées, alors que l'abstention correspond à mon sens soit à un acte pour montrer son désaccord envers le système, soit à du je m'en foutisme. Mais ca donne au moins deux raisons à ne pas aller voter.

Ensuite personnellement je suis assez partagé, les deux candidats ont leur bons et mauvais points, le problème est que leur mauvais points peuvent être vraiment lourds de conséquence une fois au pouvoir. Royal ne semble pas avoir les épaules assez larges pour la fonction, et présente un programme qui mériterait une économie plus forte, et Sarkozy est un homme mesquin à l'ego surdimensionné.
Alors voilà, j'ai voté Royal au premier tour car je voulais un second tour les opposants, pour entendre des versions plus abouties de leurs idées, maintenant je ne suis pas plus avancé car des idées des deux camps me séduisent, des idées des deux camps ne vont pas avec ma vision des choses et les deux personnages me font peur pour la France... Mais je prendrais le temps et j'irais déposer un bulletin, sans négliger la possibilité qu'il soit blanc.

ps: Et bien.... on n'est pas dans la merde hein....

dange a dit…

Et bien Thomas, je me trouve finalement d'accord avec toi ! Et comme le dit David voter blanc, c'est comme s'abstenir, alors autant ne pas y aller ! Même si voter blanc signife qu'on ne se reconnait pas dans les projets des deux candidats, les média et les instituts de sondage ne s'embarassent pas avec cette nuance.
Alors Thomas, continue à prôner tes idées car même si certains "moutons" pensent le contraire de toi, les tiennes sont cohérentes.
C'est vrai pourquoi voter contre quelqu'un et pas pour ?
Puis après tout Socrate est mort pour être en corrélation parfaite avec ses idées et personnes ne le comprennaient. Alors continue à être censer et à ne pas te faire imposer l'opinion des autres (car ce n'est qu'une "opinion" et tout le monde sait qu'elles ne sont jamais fondées) pour rentrer dans le moule et faire bien.
J'assume mes idées et comme la sagesse n'est pas reflétée au second tour je m'abstiendrais !
xxx

philippe a dit…

C'est à peu près ce que je pensais, mais n'aurais pas aussi bien exprimé. Mais voter blanc c'est peut-être mieux.

emmameta a dit…

Je n'ai même pas lu ton message jusqu'à la fin tellement il m'a enervée. On est bien avancés maintenant, tu peux donner des conseils depuis la Suisse, si je puis me permettre. Rester libres ! Bien sure avec Sarkozy on vient de signer pour en chier, et pour 5 ans. Ton conseil, Tom, tu aurais pu te le garder. Ces deux candidats n'étaient même pas comparables, tu peux bien penser ce que tu veux de Royal, voter pour elle ce n'était pas voter PS mais faire barrage à un enfoiré, pire que LE PEN, et je pèse mes mots. A tous les français qui ont voté chirac il y a 5 ans, pour faire barrage au FN tous ceux-la n'ont pas ete foutu de comprendre qu'il fallait faire la même chose face à un faciste, assoiffé de pouvoir et de gloire, encore plus vicieux et faux que le PEN.
Voila Tom ce que je pense, et aller compter fleurette dimanche c'était de l'anti démocratie, et on l'a tous dans le C.. bien profond maintenant. C'est facile de descendre le PS, mais qu'est-ce que tu proposes toi ? Tu serais le super candidat que tous les français attendent peut-être ? Qu'est-ce que tu aurais fait de mieux qu'elle, face à un pareil enfoiré en plus ?
Et le pire c'est qu'en plus ne pas voter ne conteste RIEN ! Ca ne sert tout bonnement à RIEN car s'il a été élu à 54%, c'est 54% des VOTANTS, et pas des français, et ceux qui se sont déplacés pour voter blanc, ils n'ont servit à RIEN, on ne sait même pas combien ils ont été tellement le score de l'autre con est écrasant. Alors ils sont bien avancés les contestataires du vote blanc, on ne parle même pas d'eux.
Voila, alors c'est pas directement contre toi, mais vraiment, je suis en colère, et pour une fois, je suis complètement CONTRE ta position. Mais bon de toute façon, maintenant ça ne sert plus à rien, on aura plus que le droit de fermer nos gueules. Et prie pour que ton blog soit pas non plus sensuré, parce que ta grande tirade sur l'abstention, c'était peut-être la dernière, et oui, c'est ça aussi la nouvelle démocratie. Fallait peut-être y penser un peu plus ...