dimanche 17 septembre 2006

UNE BELLE IDEE DE L'AMOUR - LA CHANSON DU GEOLIER DE JACQUES PREVERT


Où vas-tu beau geôlier
Avec cette clé tachée de sang
Je vais délivrer celle que j'aime
S'il en est encore temps
Et que j'ai enfermée
Tendrement cruellement
Au plus secret de mon désir
Au plus profond de mon tourment
Dans les mensonges de l'avenir
Dans les bêtises des serments
Je veux la délivrer
Je veux qu'elle soit libre
Et même de m'oublier
Et même de s'en aller
Et même de revenir
Et encore de m'aimer
Ou d'en aimer un autre
Si un autre lui plaît
Et si je reste seul
Et elle en allée
Je garderai seulement
Je garderai toujours
Dans mes deux mains en creux
Jusqu'à la fin de mes jours
La douceur de ses seins modelés par l'amour

3 commentaires:

Emily a dit…

Ahhhh en voilà une très belle idée de l'amour, je suis bien d'accord avec toi Thom !!!
Très beaux mots de Prévert... comme d'habitude ;-)

Annie Ch.maman d'Emma a dit…

Superbe!Je ne connaissais pas ce poème -là!
Comme il est doux,Thomas,pour des parents comme moi, de constater la profondeur,la réflexion et la poésie de la génération que nous avons enfantée.....
Je continue d'apprécier le lien qui vous lie les uns et les autres,au fil de vos blogs respectifs...Continuez ...vous êtes dans une belle quête de vie...

LE ZUBIAL a dit…

Merci Annie, pour ce beau commentaire !

Ca me fait très plaisir de savoir que vous lisez le blog de temps en temps ....

Je pense que nous sommes sur la bonne route, tous, en, tous cas.

Et que la chose la plus précieuse que nous a rapporté notre quête, c'est l'amitié solide et durable qui nous unit, défiant les années, et les kilomètres.

A très bientot

Thomas