mercredi 3 mai 2006

LA PLUME DU PETIT SAUVAGE - POESIE - "NEZ A NEZ"


Dans cet infini millimètre qui me sépare de ta bouche
S’ébroue le souffle de ton corps qui doucement me touche

Te souviens tu de ces secondes là
Où tu étais si près de moi
Que l’air que je respirais était ton souffle ?

Dans l’instant fugace d’un baiser
Tu suspendais ton vol si près de moi
Que je pouvais t’entendre respirer
Te sentir, t’effleurer

Nous restions là tous les deux
Je suis perdu dans ta présence
Etonné ému heureux
De cette étrange et lente danse

… Tu sais si bien faire battre mon cœur …

2 commentaires:

Emily a dit…

Enivrant, emouvant, passionnant, tourbillonnant... bref, sublime !!! Et toujours aussi bien écrit...
bisous

Lacléclé a dit…

Ahlalalala!
Qu'est ce qu'il est fort ce Zubial!
No coment, Emily a tout dit