mardi 24 janvier 2006

LA PLUME DU PETIT SAUVAGE - POESIE - DIZZY GILLESPIE


Tic tac tic tac
Tic tac tic tac

Les secondes passent
Un Martini à la main
Du jazz aux oreilles
Et l’amour au cœur
J’attends ta venue
Et ton doigt sur la sonnette

Tic tac tic tac
Tic tac tic tac

Les secondes s’affolent
Et mon coeur aussi
Je siffle mon Martini
Mais je laisse
Dizzie Gillespie

2 commentaires:

sylvine a dit…

j'aime beaucoup.. et si je me rappelle bien, dans ton dernier poème tu attendais déjà? donc voilà, à tous ceux qui se plaignent que leur copine est toujours en retard: c'est pour contribuer à la maturation de votre esprit. et ça marche!!!!

Anonyme a dit…

j'aurais pensé que c'etait avec une vodka triple sec et une olive dans le meme verre à Martini que tu attendais ......voire une absinthe... l'erreur est humaine et l'attente bien longue ....

Douce