lundi 28 novembre 2005

LA PLUME DU PETIT SAUVAGE - POESIE


L'HOMME QUI RIT :


De ville en ville
D’époque en époque
Le malheur, je le troque
Contre un curieux babil :

Je dis aux gens d’être heureux,
Que leurs soucis ne comptent pas,
Que la vie vaut mieux que ça,
Que demain, ce sera mieux.

Qu’il faut vivre pour le regretter
Qu’il faut voir pour mieux regarder
Qu’il faut entendre pour mieux écouter
Qu’il faut respirer la vie qui nous entoure
Croire en tout, en rien, l’amour.

De ville en ville
D’époque en époque
Le malheur, je le troque
Contre un curieux babil :

Je suis l’homme qui rit
Aux malheurs de sa vie.

2 commentaires:

Emily a dit…

WOW !!! Bravissimo !!! Très belle plume... "l'homme qui rit" en voilà une belle philosophie de la vie !! :-) Merci !

emmameta a dit…

Ris encore, ris toujours, rions tous, toi que nous avons connu grace à ton rire fabulous !